Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Statistiques, Kézako ?

5 Septembre 2006 , Rédigé par LordsBS Publié dans #Informations Utiles

Comme chacun sait (ou ne sait pas d’ailleurs !), les sports américains sont friands de chiffres et de statistiques en tout genres, parfois farfelus, parfois informatifs mais le plus souvent très révélateurs des performances des joueurs sur le terrain. A tel point que les statistiques individuelles les suivent tout au long de leur carrière et peuvent influer le recrutement par une équipe.
Si vous avez vu passer l’article sur les statistiques des Lords et que vous êtes néophyte, celles-ci devaient être comparables a des hiéroglyphes traduits en Japonais parlé par un congolais sous-titré en égyptien. Penchons nous d’un peu plus près sur cette pratique venue de la planète Mars.

Beaucoup de choses peuvent (et sont) traduites en statistiques mais pour un niveau débutant, nous nous contenterons des plus parlantes pour l’instant.

Pos : Indique la position des neufs joueurs sur le terrain
         P : Pitcher - Lanceur de l’équipe
         C : Catcher - Receveur de l’équipe
         1B : 1ère base – Joueur du premier coussin
         2B : 2ème base – Joueur de deuxième coussin
         SS : Short Stop – Arrêt court, voltige entre la 2ème et la 3ème base
         3B : 3ème base – Joueur de troisième coussin
         OF : Outfielders – Joueurs de champ. Ils sont 3.

G : Game – Nombre de matches joués sur la saison
AB : At Bat – Nombre de fois où le joueur se présente pour frapper (entre 4 et 6 par match)
R : Runs – Nombre de points marqués
H : Hit – Nombre de coups surs frappés. Un coup sur est une frappe que la défense, en faisant un effort normal, ne peut jouer pour éliminer le frappeur.
2B : Double – Coup sur permettant de se rendre en 2ème base
3B : Triple – Coup sur permettant de se rendre en 3ème base
HR : Homerun – Coup de circuit. La frappe ultime envoyée par-delà la clôture du fond de terrain (environ 100 m). La défense n’a aucun moyen de jouer la balle et le frappeur fait le tour du terrain en trottinant pendant qu’il se fait applaudir par la foule en délire. Encore mieux, le Grand Slam Homerun est un Homerun réalisé avec 3 coureurs sur bases. La frappe fait rentrer 4 points.
RBI : Runs Batted In – Points produits par l’action du batteur
SAC : Sacrifice – A certains moments, lors de matches tendus avec un score serré, des joueurs peuvent se sacrifiés en se faisant éliminer pour faire rentrer un point. Dans ce cas, on ne leur compte pas de présence (AB)
HP : Hit Pitch – Batteur touché par la balle lors du lancer. Le batteur se rend directement en première base sans avoir besoin de frapper. On ne lui compte pas de présence (AB)
BB : Base on Balls – But sur Balles. Le lanceur a effectué 4 lancers hors zone permettant au batteur de se rendre en 1re base sans frapper. On ne lui compte pas de présence (AB)
K : Kill ou StrikeOut – Batteur éliminé sur 3 lancers dans la zone ou 3 tentatives de frappes.
SB : Stolen Base – Vol de Base. A tout moment, les coureurs peuvent tenter de gagner la base suivante. A la défense de réagir pour tenter de l’éliminer durant sa tentative.
AVG : Average – Moyenne de frappe. On prend le nombre total de hits (H, 2B, 3B, HR) que l’on divise par l’AB ce qui donne un pourcentage de frappes réussies. Celui-ci s’exprime le plus souvent sur 3 chiffres après la virgule et sans le zéro, non significatif. La statistique d’un frappeur qui a 33,4% de moyenne de frappe s’écrira donc .334 dans les tableaux de statistiques.
La moyenne est significative à partir d’un certain nombre d’AB. En effet, un joueur qui ne participe qu’a 1 ou 2 match dans la saison et produit des hits, a de bonnes chances de se retrouver avec une moyenne très élevée mais non significative sur la saison. Les instances déterminent donc un seuil à partir duquel les batteurs peuvent figurer dans un classement.
Une bonne AVG pour un joueur commence aux alentours de .300 de moyenne soit environ une frappe pour 3 présences.
SP : Slugging Percentage – Moyenne de puissance. Plus anecdotique, cette statistique traduit la puissance des frappes du batteur et le nombre de bases que lui permettent d’atteindre ses frappes. Si un joueur frappe des hits mais s’arrête toujours en première base, sa SP sera égale à son AVG. Si il se rend, sur sa frappe en 2ème, 3ème base ou frappe des Homerun, sa SP sera supérieure à son AVG et peut même monter au-delà des 100%.
OBA : On Base Average – Traduit la capacité du joueur à se rendre en première base, que ce soit sur une frappe (H,2B, …), un but sur balle (BB), un contact avec la balle (HP), ou autre. C’est une statistique très intéressante pour les coachs puisqu’elle montre l’engagement du joueur en attaque. Un joueur peut avoir une AVG moyenne, voir faible (.200) mais une très bonne OBA (.540). Cela montre simplement que le joueur ne frappe pas souvent ou pas très bien mais qu’il a une très bonne connaissance de sa zone et que les lanceurs doivent assurer leurs lancers pour tenter de l’éliminer. Ce type de joueur est très précieux dans une équipe permettant aux coachs de les placer devant des frappeurs puissants qui vont les faire avancer sur base pour marquer des points.

Image H<a href=Image Hosted by ImageShack.us

Commenter cet article